• L'œil du rédacteur — La rédaction épicène, vous connaissez ?

    Dans les milieux linguistiques, on parle de plus en plus de rédaction épicène. J’avoue qu’au début, je me demandais vraiment de quoi il était question, car le mot épicène n’est pas très courant. En fait, épicène est un nom bisexué pouvant être employé indifféremment au masculin ou au féminin. Cela sert, entre autres, à gagner en simplicité, sans pour autant perdre en clarté. Des exemples ? Dans la circonscription, le vote des électeurs et des électrices est allé à un seul candidat devient Dans cette circonscription, le vote est allé à un seul candidat. De même, Êtes-vous citoyenne canadienne ou citoyen canadien ? devient Avez-vous la citoyenneté canadienne ? Autre bel exemple : Zone non-fumeurs devient Zone sans fumée.

    Évidemment, c’est un exercice de rédaction qui n’est pas facile à appliquer, mais qui mérite à tout le moins d’être connu. Je vous invite d’ailleurs à approfondir le sujet de la rédaction épicène grâce à une formation offerte par l’Office québécois de la langue française qui est très intéressante.

    -

    Sylvie Goulet, rédactrice agréée de la SQRP

    Pour nous écrire : info@sqrp.org