• Décès du communicateur Michel Fréchette

    Le communicateur Michel Fréchette s'est éteint le 10 juillet à l'âge de 71 ans.

    Il a fait carrière comme communicateur-conseil auprès de nombreuses entreprises privées, organismes publics et associations socio-économiques. Il était reconnu et respecté pour la profondeur de son savoir-faire en planification stratégique, publicité de masse et publicité d’enjeux, analyse et gestion des enjeux publics, gestion de crise, rédaction conception, rédaction stratégique et relations de presse.

    Il était l’un des rares communicateurs à avoir une spécialité en communication économique et en développement économique municipal, notamment grâce à ses travaux pour la Ville de Laval, son commissariat industriel et les organismes de développement économique qui ont pris le relais du commissariat industriel. Ses travaux pour la Ville de Laval se sont mérités de nombreux prix aux cours des années.

    • Michel Fréchette a débuté sa carrière en communications en 1968 comme nouvelliste, rédacteur et animateur à CFGL-FM et rédacteur à la télévision de Radio-Canada. • En 1969, il devient concepteur-réalisateur pour JPL Productions, une filiale de TVA. • En 1971, il est nommé directeur général adjoint de CFGL 105,7 FM. • En 1972, il fonde Promédia, une firme de communications. • En 1982, il associe trois collaborateurs, et Promédia devient le Groupe Promédia. Michel Fréchette assume alors les responsabilités de la direction artistique et de la communication stratégique. • En 1999, il souhaite réduire ses activités et ne réaliser que des mandats de publicité spécialisée, de communication-conseil, de gestion de crise et de planification stratégique. Il crée alors Fréchette & Girard communication-conseil et se départit de ses actions dans le Groupe Promédia.

    Il menait aussi des activités d’analyste politique et d’écrivain et a publié deux romans. Son premier, Un matin tu te réveilles... t’es vieux, lui a valu le prix Archambault de la relève littéraire en 2004. Quelques années plus tard, il fait preuve de la même humanité dans son second roman La Nature humaine de Biarritz Monnier et autres détours.

    Il était membre de la Société canadienne des relations publiques et de la Société des relationnistes du Québec, membre du Publicité Club de Montréal jusqu’à sa dissolution et membre fondateur de l'Association des agences de publicité du Québec.

    Dans ses derniers instants, il était entouré par l’amour et le réconfort de ses proches. Il laisse dans le deuil sa conjointe Sylvie Gauthier, son fils Nicolas, sa fille Marie-Hélène, ses grands amis Gyslaine et son conjoint Jean-Claude, son petit-fils Nathan ainsi que de nombreux parents, amis et complices de très longue date.

    Son intelligence, son sens de l'humour unique, sa prestance et sa plume légendaire resteront à jamais gravés dans la mémoire de tous.

    Proches et amis lui rendront un ultime hommage le mercredi 19 juillet 2017 au Salon Alfred Dallaire Memoria situé au 1120, Jean-Talon Est, Montréal. Cliquez ici pour consulter l’avis de décès.